Les femmes célèbres 2

TOUY

Couvercle de vase canope à l'éffigie de la reine Touy-Musée de Louxor Touy, également appelée Mout-Touya est une Reine d'Égypte de la XIXème dynastie. Elle est née vers 1325. Elle est la fille de Raïa, un officier supérieur de l'armée, lieutenant général de la charrerie et de Rouia. Elle épouse le Pharaon Séthi I(1294-1279) dont elle sera la grande épouse royale. Le règne de son époux va voir de nouveau l'Égypte au plus haut sommet de sa gloire. Touya était dotée d'une forte personnalité et elle participa à la vie politique du royaume. Touya donna naissance au « fils de la lumière », Ramsès II qui régna soixante-sept ans.

Pendant les vingt premières années de règne de son fils Ramsès II. Elle exerce une influence importante à la cour. Une statue, conservé au musé du Vatican, la représente sous l’aspect d’une femme colossale et altière, près de trois mètres de haut Ramsès II éprouvais une véritable vénération pour sa mère. De nombreuses statues et bas reliefs lui sont dédier et célèbrent sa mémoire.

Touya survit presque vingt-deux ans à son mari et meurt en 1258, âgée dans les soixante-cinq ans. Elle fut inhumée dans une tombe de la vallée des reines (n°80), qui devait être superbement décorée et contenir un abondant et luxueux mobilier funéraire. Comme beaucoup d'autres sa tombe fut pillée et dévastée. Un des couvercles des vases canopes, contenant les viscères de la reine, fut miraculeusement préservé. Il représente le visage de Touya, coiffée d’une lourde perruque. Son fin sourire enchante l’âme Une extraordinaire jeunesse émane de cette modeste sculpture qui préserve le souvenir d’une grande reine du Nouvel Empire.

 

NEFERTARI

A travers les inscriptions officielles, il est difficile, voire impossible, de discerner les sentiments qu’un pharaon éprouva pour sa grande épouse.Peinture de Néfertari la représentant dans sa tombe de la vallée des reines   Même dans le cas d’Akhenaton et Néfertiti, qui semble nous offrir des scènes d’intimité familiale.

En ce qui concerne Ramsès II et Néfertari, ni familiarité, ni confidence romantique, mais un couple royal dans toute sa gloire et sa majesté.

Les parents de Néfertari sont inconnus, elle était peut-être d’origine modeste. Son nom signifie « la plus belle », « la plus accomplie » et est souvent suivi de « aimée de Mout ».

Néfertari épouse Ramsès II avant qu’il ne succède à son père, Séthi 1er. Elle porta des titres qui soulignèrent le rôle de la grande épouse royale : « souveraine du double pays », « la maîtresse de toutes les terres », « celle qui satisfait les dieux ;». Les textes précisent qu’elle avait un beau visage et une douce voix.

Si on interprète les inscriptions à la lettre, Néfertari aurait donné quatre fils et deux filles à Ramsès. Néfertari joua un rôle actif dans les grands rituels d’Etat, indispensables pour perpétuer la prospérité des deux terres, comme la fête de Min. A l’instar d’un certain nombre de reines, Néfertari exerça une influence forte en politique étrangère. Au cours de longues négociations pour obtenir la paix avec les Hittites ; Elle correspondit avec la reine du Hatti. Elles échangèrent bijoux et étoffes et il est probable qu’une amitié naquit entre les deux souveraines. L’Egyptienne et la Hittite souhaitèrent la paix et fraternité entre leurs deux peuples, et ce vœu fut couronné de succès.

Aucun document ne précise la date de la mort de Néfertari, une hypothèse romanesque voudrait que la reine ait rendu l’âme à Abou Simbel, devant le temple qui l’immortalisait, lors de l’inauguration  de ce « petit temple » une merveille. La taille de la reine est égale à celle du roi. Epuisée, elle aura confié à sa fille aînée le soin d’inaugurer les sanctuaires avec Ramsès. Bien que Ramsès ait vécu plus longtemps que Néfertari, bien que d’autres épouses royales aient succédé à Néfertari, c’est elle qui demeura la reine liée au règne de Ramsès II. 

Petit temple de Néfertari à Abou Simbel  Sa demeure d’éternité, dans la vallée des reines reste un très grand chef-d’œuvre de l’art égyptien et fut restaurés récemment grâce à des fonds privés. Les peintres et les dessinateurs de l’ancienne Égypte ont porté leur art  à sa perfection, en décrivant le cheminement initiatique de la grande épouse royale dans l’autre monde.

La demeure d’éternité de Néfertari est un livre de sagesse. Le grand amour de Ramsès II nous lègue ainsi un témoignage inestimable.

 

 

 

TAOUSERT

Gravure de Taousert au temple d'Amada-Nubie Siptah étant trop inexpérimenté pour régner, le pouvoir fut confié à une régente, Taousert, probablement la grande épouse royale de Séthi II, mais sans doute pas la mère du nouveau pharaon. « Riche en faveurs, douce souveraine, très aimée, souveraine du double pays », elle, qui n’était pas de sang royal, gouverna donc l’Egypte comme d’autres femmes l’avaient fait avant elle. D’après l’examen de sa momie, le malheureux Siptah avait une jambe atrophiée. Il etait certainement affligé d’une mauvaise santé et, après un court règne, plus théorique que réel, décéda.

 De régente, Taousert devint alors Pharaon, suivant le même processus qu’Hatshepsout ;; son règne, qui fut le dernier de la XIXème dynastie, dura huit ans (1188-1186). Peu de monuments, peu de textes, faut-il pour autant conclure à l’existence d’intrigue de palais et à des querelles intestines ? .Il ne convient pas de déduire automatiquement d’affreuses machinations. Quoi qu’il en soit, l’institution pharaonique ne fut pas remise en cause, et Taousert fut reconnue comme pharaon.Boucles d'oreille trouvées dans la tombe de Taousert, avec le cartouche de Sethy II

Taousert reçut plusieurs noms, comme les pharaons qui la précédèrent ; elle était l’aimée de Maât, celle qui possède la beauté en tant que roi, comme Atoum, la fondatrice de l’Egypte, celle qui fait ce courber les pays étrangers, la souveraine de la terre aimée, l’aimée d’Amon, la puissante, l’aimée de mout, l’élue de mout. Le nouveau pharaon affirme sa pleine et entière souveraineté : elle fonde l’Egypte, elle la dirige. Sa puissance est proclamée : les pays étrangers se courbent devant elle, et son nom le plus courant, Taousert, signifie précisément  « la puissante », avec l’idée implicite que la reine pharaon est riche de vaillance et de force.

Sur le règne de Taousert, nous ne savons rien. Avec le pharaon Setnakht, elle partage une grande tombe de la vallée des rois (n°14), qui comporte de sublimes représentations. Le nom de Taousert est présent sur des monuments du delta, du Sinaï et de Nubie ; au sud du Ramesseum, avait débuté la construction son «  temple de millions d’années ». Maigres indices, certes, mais qui permettent de penser que le règne de Taousert fut un moment de paix et de relative prospérité.

 

ARSINOE II

Buste en marbre blanc d'Arsinoé II  Pour se faire admettre comme pharaons, les Ptolémées se font couronner selon les anciens rites ; une reine, Arsinoé II, épouse de Ptolémée II philadelphe (285-246), connut une destinée remarquable.

Trouvant Alexandrie froide et ennuyeuse, Ptolémée II tenta de donner un certain éclat à son règne ; peut être était-il impressionné par le caractère grandiose de l’architecture égyptienne et la splendeur du passé des deux terres.

En 278, arrive en Egypte sa sœur Arsinoé II, âgée de trente-sept ans. Aussi belle que volontaire, c’est une femme redoutable. L’Egypte lui plut. Arsinoé II conçut aussitôt un plan pour prendre en mains les affaires de l’état : il lui fallait épouser son frère Ptolémée II. Le roi etait déjà marié, et son épouse s ‘appelait, elle aussi Arsinoé. Arsinoé II réussit à discréditer sa rivale et à la faire exiler dans la cité de Coptos ou, coupée de tout lien avec la cour royale, elle mourut de solitude et de tristesse. La voie était libre, Arsinoé II devint reine d’Egypte.

Elle fit inscrire son nom dans des cartouches, comme un pharaon, et intervint en toutes circonstances, à la manière d’une co-régente. Ce mariage n’etait autre qu’un inceste. Arsinoé II trouvas une parade mythologique : Zeus lui-même n’avait-il pas épousé sa sœur Héra ? La cour approuva et se tut. Le mariage demeura peut-être symbolique ; certain pensent en effet, que l’union ne fut jamais consommée. Pendant huit ans, elle se comporta comme un véritable pharaon, abandonnant son frère à ses maîtresses et a son existence luxueuse et paresseuse.Monnaie à l'éffigie d'Arsinoé II

Arsinoé II organisa d’impressionnantes processions au cours desquelles le roi et la reine, assis sur des trônes d’or, traversèrent Alexandrie. La reine était aussi une femme d’état. Allant contre la volonté de son frère, elle imposa un programme économique moins dispendieux que celui imaginé par Ptolémée. Elle songea même à élargir la zone d’influence de l’Egypte et à doter le pays d’une armée bien équipée. Arsinoé II tenta de réformer et de freiner les dépenses, tout en développant la production agricole, notamment dans la province du Fayoum. Le pays ne manquait pas de richesses : mines d’or, champs de blé, vignes, pêcheries, fabriques de tissus, de parfums, manufactures de papyrus…etc.

Mais la santé d’Arsinoé II déclina et, après quelques mois de souffrance, elle mourut en 270av.J.C. Morte le premier mois de l’été, Arsinoé II avait bénéficié de la magie des anciens rites égyptiens ; On pratiqua sur elle « l’ouverture de la bouche ».

 

CLEOPÂTRE

Gravure de Cléopatre-Temple de Philaé Née en 69 av.J.C. Cléopâtre, septième princesse à porter ce nom qui signifie «  la gloire de son père », poursuivit le rêve impossible d’un empire ressuscité dont le cœur serait la vielle terre des pharaons. Est-ce un hasard si l’Egypte, favorable aux femmes tout au long des dynasties pharaoniques, fut magnifiée une dernière fois par une reine qui tenta de jouer le rôle d’un Pharaon.

Cléopâtre est célèbre pour sa beauté…qui n’est sans doute qu’une légende. Si l’on peut se fier à quelques vagues portraits d’époque, elle ne possédait probablement pas un physique très remarquable, mais était une intellectuelle qui parlait plusieurs langues. Cultivée, ambitieuse, elle ne manquait pas de charme et jouait d’une voix envoûtante.

Autour d’elle un monde décadent, la dynastie des Ptolémées est agonisante, les hommes de la famille n’ont ni intelligence, ni vigueur, ni projet politique. Ils se complaisent dans le plaisir d’une cour alexandrine qui se contente de son médiocre pouvoir. Face à elle une seule grande puissance : Rome. Il lui faut procéder par étapes. Cléopâtre, à qui Rome reproche d’utiliser des procédés magiques pour charmer les hommes, rêve d’autres horizons. Elle rêve d’une Egypte puissante et indépendante, comme aux temps anciens. Mais Cléopâtre n’est guère populaire, on se méfie d’elle. Lorsque son père meurt en 51 av.J.C., le trône est partagé entre elle et son frère Ptolémée XIII, qui devient son époux théorique. Elle aspire à régner seule mais son frère triomphe, Cléopâtre est mise à l’écart.

César le conquérant ne résista pas aux charmes conjugués d’Alexandrie et d’une jeune femme de vingt ans, vive érudite et passionnée. Certes, elle a été chassée du pouvoir, et le peuple ne l’aime guère. Mais césar tranche en sa faveur. Les rivaux de Cléopâtre  sont éliminés de manière brutale. Elle ne peut se passer des appuis de César, appuis qui ne lui feront pas défaut, puisqu’elle devient la mère de son fils, Césarion.

En 46, Cléopâtre se rend à Rome et s’installe dans « les jardins de césar », aujourd’hui le palais Farnèse. Elle espère beaucoup de ce séjour, décidée à se faire admettre par les romains comme une grande reine. Mais elle a sous estimer la méfiance romaine vis a vis d’une orientale. Bientôt, les bruits les plus pernicieux courent sur son compte, qui commet la maladresse de faire placer une statue d’or à son image dans le temple de vénus.

Le sénat redoute que César ne « s’orientalise » chaque jour d’avantage et finisse par donner une place trop importante à Cléopâtre. Le 15 mars 44, césar est assassiné. Cléopâtre doit quitter Rome et revenir en Egypte. Elle continue donc à gouverner seule, mais qu’elle attitude adopter à l’égard du triumvirat composé d’Octave et Marc Antoine. Agée de vingt-sept ans, Cléopâtre, sait pouvoir compter sur sa culture et sur son charme ; ces armes ne risquent-elles pas d’être insuffisantes.  Elle n’est pas une femme ordinaire, mais l’incarnation d’une déesse. Dans cette idée, elle puise la force nécessaire pour poursuivre son rêve.Buste en marbre de Cléopatre VII-Musée de Berlin

Elle tente de persuader Antoine qu’il deviendra un nouvel Osiris et qu’ensemble, ils formeront un couple extraordinaire, capable de recréer un age d’or. Antoine se laisse envoûter. Il oubli la vie militaire, la morale romaine, Rome elle-même. Il est séduit par le luxe de la cour de Cléopâtre, par les fastes que déploie autour de lui la femme qu’il aime.

En 36, Cléopâtre triomphe : Antoine accepte de l’épouser. Peu importent les protestations qui s’élèvent à Rome. Cléopâtre et son époux sont à la tête d’un empire hellénistique dont l’Égypte est le cœur. Cléopâtre travaille. Elle réforme le système monétaire, assainit le commerce, brise des monopoles, fait resurgir l’Egypte sur la scène internationale. Antoine lui procure ce qui lui manquait pour progresser : la puissance militaire. Mais un adversaire redoutable se dresse sur sa route : le romain Octave.

A partir de cette date, les nuages noir s’accumulent. Octavie adresse un ultimatum a Antoine, qui est également son mari : qu’il quitte Cléopâtre, abandonne son existence dissolue. Antoine refuse, octave le fait désigner comme ennemi de Rome. Cléopâtre fait proclamer l’existence d’un empire d’orient, lors d’une grandiose cérémonie au cours de laquelle Antoine et la reine d’Egypte, installés sur des trônes d’or, prennent une stature pharaonique.

C’est à Cléopâtre, et non à Antoine, qu’Octave déclare la guerre. C’est à Actium, en 31av.J.C. que la flotte égyptienne est vaincue, Antoine se suicide à Alexandrie. A trente-neuf ans, Cléopâtre se donne la mort en se laissant mordre par un serpent. Inhumée dans le tombeau qu’elle avait fait construire, près du temple d’Isis, Cléopâtre fut la dernière représentante d’une longue lignée de femmes d’état qui avaient régné sur le pays aimé des dieux.

 

 

 

6 votes. Moyenne 3.50 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site