L'armée

L’armée

Pendant des siècles, l’Egypte mobilise en fonction de ces besoins. Les pharaons l’Ancien Empire n’ont pas d’armées permanente. Ils enrôlent des soldats quand les frontières sont menacées. Au Nouvel Empire elle se dote d’une armée de métier. Les forces égyptiennes comprennent deux, trois ou quatre divisions, protégées par un dieu comme Amon, Rê, Ptah ou Seth . Selon les règnes, chaque division rassemble environ 6000 hommes. Elles comportent deux armes : L’infanterie et la charrerie. Les fantassins sont scindés en cinq régiments de 1000 soldats, partagés en cinq compagnies. La charrerie compte 500 chars, montés chacun par un conducteur et un combattant. A ces troupes s’ajoutent la garde royale et les contingents étrangers, archers nubiens et mercenaires. 

 

 

Dans les casernes, les officiers font régner une discipline implacable. Ils enseignent aux soldats le combat du corps à corps et les habituent aux longues marches. Ils les initient aussi au maniement des armes : Epée recourbée, hache de guerre, poignard, masse d’arme, lance et arc. Les fautes sont sévèrement châtiées. Si un soldat déserte, sa famille est jetée en prison.

 

Les fils de soldats deviendront des soldats. C’est un des nombreux métiers qui se transmet de père en fils. Les scribes responsables des registres enrôlent les garçons dès l’adolescence. Le roi récompense leur courage par des petits lopins de terre dont ils tirent leurs revenus et par le don de prisonniers réduits en esclavage. Aux officiers supérieurs, il remet en outre des décorations en or, éventuellement les " mouches d’or " en signe de bravoure.

 

 

Image Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.us

 

 

 

3 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×