Tombe de Ramsès II

image4-1.jpg

La tombe de Ramsès II est située dans la vallée des Rois à une quarantaine de mètres de celle de Toutankhamon.

Après un déblaiement très partiel en 1817, un 1er relevé architectural en 1844 et quelques prospections entre 1913 et 1920, les recherches ne seront reprises dans cette sépulture qu’en 1993 par l’Institut d’études thébaines (la priorité ayant été donnée entre les années 1970 et 1990 à la sauvegarde de la vallée des Reines). A partir de 1993, plusieurs campagnes archéologiques ont permis notamment le dégagement complet de l’antichambre, de la salle du sarcophage et de certaines des chambres annexes.

Ramsès II  morceau du sarcophage de ramsès II

Des restaurations urgentes ont été effectuées afin de sauver les scènes picturales fragilisées par les inondations et les déstabilisations successives de la structure. Le déblaiement du puits et de plusieurs salles est au programme des prochaines campagnes. Mais déjà, réapparaissent l’architecture de la sépulture, des éléments de son décor et des vestiges insoupçonnés du mobilier funéraire royal. Une figurine exceptionnelle, mais partielle, de Ramsès II a été mise au jour récemment dans la salle sépulcrale, traitée dans une veine d’anhydrite bleue - matériau dont on ne connaît aucun gisement antique sur le sol égyptien.Les pieds, retrouvés séparément, se raccordaient au reste de la statuette par un système de tenons et de mortaises. Dans les différentes salles dégagées, de nombreux fragments de vases furent recueillis au sol. Par leurs formes et leurs pâtes significatives, ces poteries reflètent parfaitement les principales séquences de l’histoire de la tombe : époque ramesside (mobilier funéraire), Troisième Période Intermédiaire (récipients utilitaires de l’époque correspondant au transfert de la momie de Ramsès II après le pillage de la tombe), enfin époques romaine et copte (incursions et visites dans la tombe).

momie de ramsès II

En 1881, la momie de Ramsès II fut découverte à Deir el-Bahari dans un sarcophage en bois peint, exposé depuis au Musée égyptien du Caire. Ce cercueil, qui est celui dans lequel fut ré-inhumé le pharaon après le pillage de sa « demeure d’éternité », n’appartient pas au mobilier funéraire initial. En revanche, recherché depuis très longtemps, le sarcophage en pierre de Ramsès II (la cause et l’époque de sa destruction sont inconnues) réapparaît aujourd’hui à l’état de fragments dans le contexte de la tombe, au fur et à mesure qu’avance la fouille archéologique : près de 450 morceaux dénombrés à ce jour.

Une cavité creusée dans le sol de la salle du sarcophage aurait contenu le réceptacle aux canopes (où étaient déposés les viscères royaux) et peut-être également les quatre vases bleus, exposés au Musée du Louvre. La tombe n’étant pas encore totalement déblayée, de nouvelles pièces viendront sans doute compléter ce puzzle. La poursuite des études géologiques et géotechniques devrait permettre la restauration de la sépulture de Ramsès II sous une forme définitive et son ouverture éventuelle au public.



Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site