Tombeau de Rekhmirê

image5.jpg

Fonctionnaire sous la XVIIIème dynastie, il assuma la charge de vizir du sud sous Thoutmosis III et Aménophis II. Sa nomination à ce poste n'est pas le fruit du hasard, car il était issu d'une puissante famille, dont les membres les plus connus sont : son père Nefer-Oueben (grand prêtre d'Amon), son oncle Ouser Amon (vizir) ainsi que son grand-père Âmtchou, qui fut vizir lui aussi. En dehors de sa charge de vizir, il assuma la fonction de maire de Thèbes et supervisa l'édification du temple de Thoutmosis III à Deir el Bahari. 

Il est surtout connu pour sa tombe (TT100) se trouve à Sheikh el-Gournah dans la région thébaine.De grandes dimensions elle adopte un plan en " T " renversé, caractéristique des sépultures contemporaine, mais avec toutes fois une particularité : le plafond du long couloir qui s'enfonce dans la montagne s'élève progressivement jusqu'à la fausse porte, à plusieurs mètres du sol. Le décor de la tombe montre le défunt dans ses fonctions journalières, ce fut une grande source de renseignements sur les activités des vizirs, leurs responsabilités administratives, politiques et religieuses.

Représentation de la vie d'un vizir

Son représenté, entre autre, des ouvriers au travail, des ambassadeurs étrangers, ainsi que des nobles conviés à des festivités. Rekhmiré fit copier deux textes fondamentaux du vizirat : "L'installation du vizir" et "Les devoirs du vizir".

Trois jeunes femmes qui jouent de la harpe, du luth et du tambourin  échanges avec les peuples du Sud (Pount, Kush...)

2 votes. Moyenne 1.50 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site