Les brasseurs

En Égypte, la bière est une boisson très populaire depuis l’Ancien Empire et sa fabrication est représentée sur les murs des mastabas de cette époque. Elle fait le bonheur de Pharaon tout aussi bien de celui du simple paysan ou de l’artisan. On boit de la bière en toute circonstances : Aux champs, lors des réceptions, à bord des bateaux et dans les cabarets.

Mercenaire syrien buvant de la bière. Nouvel Empire , 18è dynastie  

La bière est consommée dans des gobelets en pierre, en métal ou en faïence à l’aide d’une paille en bois afin de filtré les impuretés. Elle est souvent mélanger à des herbes et du sucre de dattes pour augmenter la saveur et le degré alcoolique. La bière brune est la plus couramment bue, la blonde étant réservée pour les fêtes.

Paille en bois avec système de filtrage

Sur le Nil le commerce de la bière est intense. De nombreux bateaux chargés d’amphores sont envoyé pour approvisionner les villes, les cabarets et les riches villas égyptiennes qui se font livrer leur boisson favorite d’une maison réputée. Comme pour le vin, il existe plusieurs crus différents, selon la teneur en sucre ou le savoir faire du brasseur.

Pot à bière provenant d'Esna en Égypte, deuxième période intermédiaire (1650–1550 avant JC).

La bière égyptienne est élaborée avec de la farine de froment ou de l’orge et des dattes, dont le sucre assure la fermentation. Le brasseur verse des pâtons frais dans des moules qui sont mis dans un four. Cette opération nécessite beaucoup de soin, car la pâte, faite avec le froment ou de l’orge ne doit y rester que le temps que se forme une croûte doré, l’intérieur devant rester cru. Les pains sont ensuite émiettés et mélangés à de l’eau sucrée préparé avec des dattes avant d’être piétiner par le brasseur afin d’obtenir un mélange homogène. Apres quelques jours, quand la fermentation a lieu, le brasseur presse comme une éponge les plus gros morceaux de pain pour en extraire le précieux liquide. Une passoire est utiliser pour filtré les petites miettes restante. Cette opération faite, le contenu de la cuve est transvasé et conservé dans de grandes amphores fermées par un bouchon d’argile ou sont gravés le lieu et la date de fabrication.

Cuisson et brassage de la bière - tombe de Ti

Dans les foyers les plus modestes, la production de bières est quotidienne. La plupart des égyptiens fabriquent leur propre bière. La fermentation achevée et laissée à l’air libre permet la formation d’une écume qui une fois séchée donnera la levure qui servira pour la panification et la pâtisserie. 

Maquette en bois représentant la fabrication de la bière.  Rosicrucian Egyptian Museum de San Jose, Californie.

La brasserie découverte dans le nord d'Abydos remonte probablement à l'époque du roi Narmer, fondateur de la première dynastie qui régnait il y a plus de 5000 ans.

Vestiges de la brasserie d'Abydos

On pense que les cuves découvertes dans le sud de l'Égypte ont été utilisées pour brasser de la bière il y a 5000 ans.

Vue aérienne des cuves en terre cuite de la brasserie d'Abydos

Les preuves de la fabrication de la bière dans l'Égypte ancienne ne sont pas nouvelles, et les découvertes passées ont mis en lumière cette production.

Pour plus d'information sur le la brasserie d'Abydos c'est ici: 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire