Créer un site internet

Le Vizir

Premier ministre de Pharaon, le vizir joue le rôle d’intermédiaire entre le roi et l’administration centrale. C’est le personnage le plus important d’Égypte après Pharaon. Un texte égyptien dit qu'il est « la volonté du maître, les oreilles et les yeux du souverain ». Il est secondé par toute une série de ministres de rang inférieur. Il a pour mission de faire régner l’ordre moral et l’harmonie sociale sur tout le pays. Le vizir à la main sur différents ministères ; Administration, justice, économie, finances, travaux publics, armées, archives, douanes. Il est chargé de nommer les fonctionnaires et de payer leurs salaires. Trois fois par an, il réunit les hauts conseillers qui secondent les administrateurs de Haute et de Basse-Égypte.

Pyramide Sociale

Le vizir est rituellement intronisé par Pharaon au cours d’une cérémonie solennelle. Avec attention et humilité, le fonctionnaire écoute le discours du monarque : « Assume la charge de vizir ; veille à tout ce qui est fait en son nom car elle constitue le soutien de tout le pays. En vérité, le vizirat n’est pas doux ; il est aussi amer que la bile. »

Le vizir se distingue par son costume particulier. Il est vêtu du pagne court à devanteau amidonné. Une peau de panthère, avec les pattes encore munies de griffes et la queue pendant derrière le dos, est agrafée sur son épaule droite. Un large collier lui couvre le haut de la poitrine. Cette tenue peut varier selon la fonction qu’il exerce. Ainsi lorsqu’il rend la justice, il porte sur la poitrine ou sur le cœur, l’emblème de la déesse Hathor. Il est coiffé d’une lourde perruque et, parfois, tient à la main le bâton et le sceptre.

Le vizir Néferkarê-Iymérou haut fonctionnaire du roi vers 1725 avant J-C- Musée du Louvre  Vizir Kagemni dans son mastaba à Saqqarah - Vème et VIème dynastie.

Afin d’assumé sa lourde tache, le vizir a suivi un enseignement complet à l’école du palais parmi les jeunes princes. S’il maitrise parfaitement la lecture et l’écriture, il à aussi des connaissances en mathématiques et en géométrie, ainsi que des compétences en ingénieries et en architectures. Il doit pouvoir exécuter n’importe quelle mission.

La journée du vizir commence de bonne heure, dans sa salle de travail aménagée dans la résidence royale. Il commence par vérifier la rentrée de l’impôt, supervise les dépenses et les revenus du domaine royal et reçoit les tributs des pays étrangers. Apres avoir écouté les rapports de police, il se rend chez Pharaon pour le saluer et lui faire son compte rendu quotidien. Par la suite, il rejoint son bureau ou il donne audience et, lorsque le roi est absent, reçoit les ambassadeurs. Les dossiers urgents sont expédiés avant la fin de la matinée.

L’après-midi, le vizir se déplace en tournée d’inspection afin de contrôler le bon fonctionnement de l’irrigation des terres, le suivi des grands travaux agricoles et les constructions de prestiges.

Contrôle du grain par le vizir - Egypte ancienne

Le vizir assure également la construction et l’entretien des forteresses, la surveillance des frontières, la crue du Nil et l’organisation de la flotte. Il mobilise l’armée, fixe les lieux de cantonnement des troupes, supervise l’intendance et l’état major. Contrôleur de l’administration temporelle des biens des temples, il peut en même temps être nommé grand prêtre. Le vizir est enfin le juge suprême qui dirige l’administration judiciaire et supervise le fonctionnement des six cours de justice, appelées « demeures vénérables ».

La fonction de vizirat devient tellement écrasante, qu’après le règne de Thoutmosis III (1458-1425) la charge est répartie entre un vizir du Nord qui gère les affaires du Delta jusqu'à Memphis, et un vizir du Sud, en charge de la Haute-Égypte.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×