Créer un site internet

La toilette

  Se laver et se maquiller 

 

En raison de la forte chaleur, les Egyptiens se lavent chaque jour. Dans les villas des plus riches, une pièce est réservée à la toilette. Le savon n’existe pas, les ​Egyptiens utilisent un sel extrait du sol ou un mélange de cendres et d’argile. Le coiffeur va de maison en maison pour officier. Il rase la moustache, la barbe et la tête de son client avec un rasoir à lame en bronze. Les hommes ont les poils en horreur. Ils ne les laissent poussés qu’en signe de deuil. Apres s’être lavés, hommes et femmes s’enduisent le corps d’huiles et d’onguents parfumés qui sont fabriqués avec de la graisse animale et des essences végétales comme le lys.

toilette egyptienne  Coiffeuse

Le choix des perruques est très étendu. Sur leur tête rasée, les hommes portent une perruque plus ou moins longue selon les époques. Si les pauvres les confectionnent avec de la laine, elles sont pour la plupart, réalisées avec de vrais cheveux. Les femmes arborent de longues perruques finement bouclées qui laissent parfois échapper les vrais cheveux sur le front. Elles sont posées sur la tête comme des petits casques et maintenus à l’aide d’une colle fabriqué à base de cire d’abeille chauffée ou de résine. Le soir, les postiches, fabriqués avec des cheveux humains, sont rangées dans des coffres. Le perruquier est un homme important. La fabrication d’une perruque requiert une dextérité de spécialiste. Les individus aux cheveux roux ont considérés comme des pestiférés abandonnés des dieux. Ils sont souvent bannis de la société…voire assassinés. Les plus jeunes enfants ont le crâne rasé et portent une tresse unique tombant sur le côté de la tête. 

Perruque datant du Moyen Empire  Perruque égyptienne datant du Moyen Empire - XIIème dynastie  Perruque égyptienne datant du Nouvel Empire - XVIII ème dynastie

Les Egyptiens soignent beaucoup leur apparence. Ils se maquillent lourdement les yeux, ainsi que les enfants. Ils dessinent le contour de leurs yeux d’un trait de Khôl noir (de la galène) ou parfois de couleur vert, qui permet de se protéger des infections ophtalmiques provoquées par les grains de sable ou les mouchesLeurs paupières sont fardées de malachite (une pierre de couleur verte). Leurs joues et parfois leurs lèvres sont teintes de rouge obtenu à partir de l’oxyde de fer mélanger à de l’huile. Le henné, fabriqué avec une plante séchée et réduite en poudre, est utilisé pour teindre les cheveux, les ongles, la paume des mains et des pieds. Ces fards proviennent parfois de loin et coûtent cher.  La gomme (anti) vient d’Arabie, l’essence d’asch (cèdre) du Liban. La plupart des égyptiens, qui ne pouvait ce procurer ces cosmétiques de luxe, remplaçaient les précieux aromates et onguents par de l’huile de ricin dans lequel ils écrasaient de la menthe ou de l’origan.Coffre à maquillage provenant de la tombe de Merit – Deir el-Medineh

Cuillère à fard représentant une nageuse tenant un canard - XVIIIè dynastie

Pour compléter leur toilette, les Egyptiens se parent de bijoux qui sont censés les protéger contre les dangers de la vie. Aux époques prédynastiques, les colliers et bracelets sont constitués de simples coquillages, de dents percées ou de perles en terre. Sous l’Ancien Empire, l’or fait son apparition Les nobles se couvre de colliers, bracelets, bagues et boucles d’oreilles. Les plus beaux sont en or incrusté de pâte de verre colorée ou de pierre semi-précieuse comme le lapis-lazuli, la turquoise, la cornaline, ainsi que l’ivoire et l’argent. A partir du Moyen Empire, colliers, pectoraux, bagues, diadèmes, bracelets sont directement sertis ou incrustés de pierres ou d’émaux. Plusieurs diadèmes mis au jour à Dahchour sont de véritables œuvres d’art. C’est sous le Nouvel Empire que les boucles d’oreilles font leur apparition.

Large collier en faïence, or, cornaline et turquoise - Moyen Enpire  Bracelet du roi Ramsès II en or et pierre précieuse - XiXème  dynastie - Musée du Caire

Boucles d'oreilles en or et pâte de verre provenant de la tombe de Toutankhamon  Bague en or du roi Akhénaton - XVIIIème dynastie - Nouvel Empire

    

 

 

6 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

bee
  • 1. bee | 19/06/2017
Il est important que vous indiquiez les sources iconographiques. Elles n 'ont, dans l'état aucune valeur.
Très bon travail pour les connaissances apportées.
mjekerzaku
  • 2. mjekerzaku | 12/12/2010
pas interesse mais se bien

Ajouter un commentaire