Le bijoutier

Le bijoutier

Les anciens égyptiens appréciaient le faste des bijoux. Hommes et femmes en portaient non seulement pour se mettre en valeur, mais également pour exhiber leur richesse et pour se protéger du mal et du danger.


Les bijoux les plus précieux étaient en or et gravés de carnélions, de turquoises et de lapis lazulis, très recherchés pour leurs couleurs naturelles : rouge sang, vert pré et bleu horizon.


Les bijoutiers égyptiens créaient des colliers délicats, des couronnes, des bracelets, des bagues et des pendentifs. Ils les décoraient de plantes, d’animaux et de hiéroglyphes symboliques. Pour les pectoraux et les colliers plus grands, ces artisans ont mis au point un système de cloisonné, en remplissant des cavités d’or pur avec des pierres précieuses.


Si les joailliers jouissaient d’un statut social élevé, leur vie n’était ni facile ni agréable pour autant. Nombre d’entre eux perdaient la vue à force de travail d’une précision minutieuse qu’ils exécutaient avec des outils primitifs, à la chaleur étouffante de brasiers de charbon de bois. Leur artisanat était une entreprise familiale, les pères enseignant aux fils à maîtriser les techniques de base pendant leur enfance, afin qu’ils deviennent très rapidement qualifiés pou produire des trésors précieux destinés aux clients riches et puissants.

 

Bijoux pectoral de toutankhamon

10 votes. Moyenne 3.70 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×