Montouhotep II

 Montouhotep II

 

Montouhotep est un Roi de la XIe dynastie. Il est le fils d'Antef III et de la Reine Iâh. Les premières années de son règne, nous ont laissé que très peu de témoignages. Cela pourrait signifier qu'il est arrivé sur le trône assez jeune, ce qui confirmerait également ces cinquante et un ans de règne. Le roi Montouhotep II changea trois fois de nom durant son long règne. La première modification de son protocole a lieu en l'an 14 de son règne, et au plus tôt en l'an 30 de son règne pour la seconde modification. C'est sous le premier nom d'Horus Séânkhibtaoui qu'il monte sur le trône, prenant la succession de son père. Proclamé définitivement roi de Haute et de Basse-Égypte sous le nom de Nebhépetrê lors de la chute de la dynastie hérakléopolitaine, il adopte Netjerihedjet comme nouveau nom d'Horus, Enfin, la réunification étant parachevée après l'an 30 du règne, il prend, en l'an 39 un nouveau nom d'Horus, celui d'unificateur Sémataoui.King nebhepetre 660x660

Montouhotep II a eu sept épouses, mais le statut de certaines est très controversé. Toutes étaient « prêtresse d'Hathor ».

• Néferou II "La perfection" qui est sûrement sa sœur. Cependant dans son tombeau à Deir el-Bahari, qui se trouve dans l'avant-cour du temple funéraire de Montouhotep, aucune inscription ne permet de l'affirmer avec certitude. On ne connait pas d'enfant de cette union.

• Tem, qui semble t-il fut son épouse principale. Elle est connue principalement par sa tombe qui se trouve à Deir el-Bahari à l'arrière du temple funéraire de son époux. Une inscription dans le même sarcophage nous indique qu'elle mourut après son époux et que ce fut son fils qui organisa son enterrement.

Tem donna deux enfants à Montouhotep II : 
   ▪ Un dont le nom n'est pas connu. 
   ▪ Montouhotep III qui succéda à son père.
443px mentuhotep osiridestatue closeup museumoffineartsboston

• Kaouit, qui fut une des épouses secondaires, voire une concubine. Elle est connue principalement par sa tombe à Deir el-Bahari qui se trouve sous la terrasse du temple funéraire de son époux où l'on a retrouvé son sarcophage richement décoré. On ne connait pas d'enfant de cette union. 
  
• Sadeh, qui fut une épouse secondaire, voire pour certains spécialistes une concubine et dont on ne sait pas grand chose. Elle fut enterrée dans le vaste complexe funéraire de Montouhotep II, dans un puits funéraire situé sous la terrasse du temple du Roi. On ne connait pas d'enfant de cette union.

• Ashayet, qui fut aussi une épouse secondaire, mais qui aux vues de ses titres semble avoir été d'une plus grande importance. Elle fut enterrée dans le vaste complexe funéraire de Montouhotep II, dans un puits funéraire situé sous la terrasse du temple du Roi. On ne connait pas d'enfant de cette union. 
  
• Kemsit, qui fut aussi une épouse secondaire et dont on ne sait pas grand chose. Elle fut enterrée dans le vaste complexe funéraire de Montouhotep II, dans un puits funéraire situé sous la terrasse du temple du Roi. On ne connait pas d'enfant de cette union. 

• Henhenet, qui pour certains spécialistes fut l’épouse d'Antef III, mais pour la grande majorité elle fut une épouse secondaire de Montouhotep II. On ne lui connait pas d'enfant avec le Roi, cependant, quelques égyptologues la donnent comme la mère de Néferou II. Elle fut enterrée dans le vaste complexe funéraire de Montouhotep II, dans un puits funéraire situé sous la terrasse du temple du Roi .Elle mourut dans d'atroces souffrances en cherchant à mettre un enfant au monde ; son bassin trop étroit ne lui permettait pas d'accoucher d'un bébé de taille normale et elle fut victime d'une déchirure allant de la vessie au vagin.
  
• Nous avons la connaissance d'une fille au nom de Mouyt, mais dont on ne connait pas le nom de la mère. Elle mourut très jeune, peut être âgée de 5 ans ? Et fut enterrée aussi sous la terrasse du temple. 

Le règne de Montouhotep II, en tant qu'unificateur, marque le véritable début de la période du Moyen Empire. La capitale est définitivement basée à Thèbes.

Il réorganise l'administration en nommant des hommes de confiance dans le nord en confirmant à leur poste les nomarques de Moyenne-Égypte ralliés à lui, notamment les princes des provinces d’Hermopolis et de l'Oryx. Les postes de chanceliers sont rétablis, ainsi que celui de vizir qu'occuperont, durant son règne, beaucoup de dignitaires.

Sur le plan économique, Montouhotep II relance les expéditions royales vers les mines et comptoirs étrangers, interrompues depuis la fin de la VIe dynastie, et entreprend la remise en culture de terres abandonnées pendant les troubles. Bien que la Nubie demeure en grande partie indépendante, les expéditions lancées jusqu'à la deuxième cataracte et la fortification de la presqu'île de Konosso sur la première cataracte permettent un meilleur contrôle des échanges et sécurisent les voies de communication et de transport caravanier. Des missions militaires sont également menées en Syrie du fait de certaines incursions étrangères jusque dans le Sinaï ainsi qu'en Libye.

Continuateur des traditions de la royauté, c'est un souverain bâtisseur qui poursuit les travaux de restauration commencés par son père à Éléphantine. Il élève des temples en plusieurs endroits de la Haute-Égypte, de même qu'en Moyenne-Égypte, à Denderah notamment, avec la construction d'une chapelle, fait des rajouts au temple d'Osiris à Abydos, et embellit plusieurs sanctuaires de la région thébaine, dédié au dieu Montou.

Montouhotep II choisi de construire son complexe funéraire avec son temple à Deir el-Bahari contrairement à ses prédécesseurs qui furent enterrés dans des tombes relativement simple face à Karnak. La conception de ce bâtiment était unique. Une terrasse avait été construite contre les falaises. Sur le toit de cette terrasse avait été érigée une construction en pierre massive, identifiée par certains archéologues comme une pyramide et par d'autres comme un mastaba. La chambre funéraire contenait une chapelle d'albâtre avec le tombeau du Roi et le mobilier funéraire. Il reste de sa momie seulement les fragments du crâne. C'est en 1859, que fut découvert le tombeau de la Reine Tem et au Nord-est du complexe celui de la Reine Néferou II. 

Montouhotep II meurt après plus d'un demi-siècle de règne, laissant le trône à son second fils, Montouhotep III.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×