Aménophis I

Aménophis I

baraspshy4-1.gif

Amenhotep Ier, (ou Aménophis selon le nom grec « Amon est satisfait ») est le deuxième souverain de la XVIIIe dynastie). Fils cadet d’Ahmosis et d’Ahmès-Néfertary, il n'est pas destiné au trône. Mais le décès de son frère aîné, Ahmosé-Ânkh, durant les huit dernières années du règne d’Ahmosis Ier, fait de lui le prince héritier. Après son accession au trône, il règne pendant environ vingt et un ans.

Manéthon lui compte vingt ans et sept mois de règne, ce qui semble effectivement en avoir été la durée. Son règne se situe entre -1525 / -1524 et -1504 / -1503 selon les auteurs.Amenophis11

Amenhotep Ier, a eu quatre épouses qui ne sont toutefois pas attestées avec certitude.

Ahmès-Méritamon "Le Dieu lune l’a engendré, bien-aimée d'Amon", sa sœur, qui sera sa Grande Épouse Royale. C'est la seule qui est attestée par la majorité des égyptologues. La tombe TT358 de Deir el Bahari lui est attribuée, mais sa momie à été retrouvée avec celle de son père dans la cachette de la tombe DB320, découverte en 1881. Elle lui donne peut-être une fille :

 ▪ Ahmès, qui sera une des épouses de Thoutmosis I. Les sources et documentations concernant Ahmès sont très rares et incertaines. Certains la donnent comme la fille d'Amenhotep I et de la Reine Ahmès-Méritamon, d'autres, comme  sa sœur ou demi-sœur.

Iâh-Hotep III "Le Dieu-lune est satisfait" ou "La paix du Dieu-lune" qui, selon de nombreux spécialistes, serait sa sœur. Certains égyptologues pensent qu'il y a confusion avec la Iâh-Hotep II épouse de Kamosé. D’autres Confirment cette Iâh-Hotep III comme épouse d'Amenhotep I. Cela reste la thèse retenue aujourd'hui par le plus grand nombre. Elle lui donne un fils :

 ▪ Aménémès (ou Amenemhat), qui mourut en bas âge et dont les restes ont été retrouvés dans la cachette de Deir el-Bahari.

Satkamosé (ou Satkamès), lui serait attestée sur une stèle datant de la XIXe dynastie, mais il y a là sûrement confusion avec Ahmès-Satkamosé une autre des épouses de son père. Une petite stèle en calcaire fut découverte, elle représente Ahmès-Satkamosé en compagnie d'Amenhotep I, c'est sur cette seule base que les égyptologues avaient suggérer qu'elle fut une épouse d'Amenhotep I.

Séniséneb aurait eu le titre de Mère du Roi. Elle est en effet citée, voire représentée, sur quelques monuments avec ce titre. Elle aurait été une concubine d'Amenhotep I et pourrait être la mère de Thoutmosis I.

Bien que son règne soit mal documenté, il est possible d'en reconstituer l'histoire. Il hérite du royaume formé par les conquêtes militaires de son père et maintient une position dominante sur la Nubie et le delta du Nil, mais n'a probablement pas tenté de garder le pouvoir au Levant. Il continue à reconstruire les temples de la Haute-Égypte.

Sous le règne d'Amenhotep l'Égypte connaît un épanouissement culturel et économique. C'est à cette époque que l’horloge à eau aurait été inventée. La littérature profite aussi de cet essor avec notamment deux œuvres importantes écrites au cours de cette période : Le Livre de l'Amdouat. C'est un des plus importants textes funéraires du Nouvel Empire qui apparaît pour la première fois dans la tombe de Thoutmosis I.

Il va être novateur en matière d’architecture et son activité de bâtisseur va être importante, mais assez tardive dans son règne. On lui attribue la construction ou reconstruction et l'agrandissement de beaucoup de temples : À Karnak, où il demande à son architecte Inéni d'agrandir le temple et d'ajouter un certain nombre d'autres bâtiments ; à Deir el-Bahari et Dra Abou el-Naga, nécropoles Thébaines sur la rive occidentale du Nil, où il érige des petits sanctuaires ; à El Kab, où il fait construire un temple dédié à la Déesse Nekhbet ; à Abydos, où il fait bâtir une chapelle pour son père dans le temple d'Osiris. En dehors de l'Égypte on trouve des constructions : En Nubie, à El-Chadim et un temple sur l'île de Saï et dans le Sinaï, à Serabit el-Chadil, où il érige un temple dédié à la Déesse Hathor.Alabaster chapel of amenhotep i karnak 1

Amenhotep Ier révolutionne la conception du complexe funéraire en séparant la tombe de son temple funéraire, tendance qui se maintiendra tout au long du Nouvel Empire. Après sa mort. Son tombeau n’a pu être identifié avec certitude. On lui attribue le tombeau KV39 dans la vallée des Rois mais les avis des spécialistes sont très partagés et aujourd'hui encore rien ne vient confirmer avec exactitude cette théorie. Les investigations radiographiques effectuées sur la momie confirmeraient que le Roi n'est pas mort à un âge avancé, il situe celui-ci entre 25 et 35 ans. Sa momie, qui n'avait pas été détériorée et son cercueil, ont été retrouvés dans la cachette de la tombe DB320 de Deir el-Bahari. A sa mort, il est divinisé comme un dieu protecteur de Deir el-Médineh.

Statue d'Aménophis I

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×