Musique et danse

Musique et danse

 

La musique accompagne la vie quotidienne, elle est très importante en Egypte. Elle rythme les naissances, les banquets, les travaux des champs, les cérémonies religieuses. Les musiciens sont en général des professionnels, prêtres ou non, femmes ou hommes.

Musiciennes

Les Egyptiens aiment chanter, seuls ou en chœur. Pour accompagner ces chants, les Egyptiens se servent de divers instruments, dont la plupart ont été retrouvés dans les tombes. L’un des plus populaires est sans conteste la harpe, l’instrument égyptien dédié aux plaisirs charnels et à l’amour, qui anime aussi bien les festins que la douce intimité d’une famille. Comme les premières dynasties, elle a évolué au cours des siècles depuis l’instrument à six ou sept cordes jusqu’à la harpe monumentale à vingt cordes, dont on joue debout.

A partir du Nouvel Empire, la cithare et la lyre, importées d’Asie, gagnent la faveur des Egyptiens. Ces derniers utilisent également beaucoup les instruments à vent. Les flûtes et autres instruments à anche sont taillés dans du roseau du bois ou du métal. Comme instrument à anche, les Egyptiens utilisent une sorte de hautbois aux sons plus grave que celui des flûtes. Enfin, la trompette sert principalement à des fins militaires.

Cymbale

 

 

 

Pour donner du rythme, les musiciens disposent d’une grande panoplie d’instruments. Les claquoirs, ou crotales sont les ancêtres des castagnettes espagnoles. Les tambours aussi sont très prisés. A l’origine simples tonneaux cylindriques recouverts de peaux tendues aux deux extrémités, ils seront vite suivis de tambourins, plus légers et plus maniables. Le sistre quand à lui, est un instrument authentiquement égyptien appartenant au domaine sacré.Le plus souvent utilisé au temple, par les femmes, dans le cadre de rituels comprenant des chants et des danses en l'honneur de la déesse Hathor.

Harpiste

 

Les danseuses, simplement parées d’une courte jupe ou d’une ceinture et de bijoux, ondulent en cadence et exécutent des figures qui soulèvent l’admiration du public. Roue, pont et saut périlleux font partir de la danse. Les homme aussi dansaient et réalisaient de vraies acrobaties. Les hommes et les femmes dansaient séparément.

Danseuses

8 votes. Moyenne 2.88 sur 5.

Commentaires (1)

1. kim 17/03/2007

c trés jolie mais si vous avez des photos avec des robes Egyptiènnes ca serai encore mieu chao

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×