Pépi Ier

 

Baraspshy4 1

Pépi Ier

Pépi Ier est un Roi de la VIe dynastie. Il est le fils de Téti I et de la Reine Ipout I. Manéthon Il lui compte 53 ans de règne tandis que la Pierre de Saqqarah Sud lui donne un règne de 48/49 ans. A la mort de son père assassiné par ses propre gardes du corps, Pépi I est trop jeune pour gouverné, c’est donc son demi frère Ouserkarê qui monte sur le trône. Certains spécialistes lui donnent comme parents le roi Téti I et la reine Khouit II. Qu’Ouserkarê fût un régent légitime ou un usurpateur, peut-être responsable du meurtre de son prédécesseur Téti I, son bref règne de deux ans permet à Pépi I d’accéder au trône et de prendre un nouveau nom de Roi : Meryrê, signifiant « L'aimé de Rê ».

Pépi I eut huit ou neuf épouses :

  • Ânkhesenpépi I  - "Elle vit pour le Roi Pépi", peut-être sa demi-sœur. Elle est la fille de Khoui et de Nebet, une grande famille d'Abydos Elle portait les titres : Grande de louanges ; Grande dame au sceptre Hetes ; Celle qui voit Horus et Seth ; Mère du roi de Haute et Basse-Égypte Kha-Nefer-Mérenrê ; Mère du roi Kha-Nefer-Mérenrê ; Mère du roi ; Épouse du roi Men-nefer-Meryre ; Épouse du roi sa bien-aimée ; Première grande servante ; Intime d'Horus ; Compagne d'Horus ; Sœur du roi. Nous savons très peu de chose sur cette Reine. Elle serait mentionnée sur une stèle à Abydos, et également dans la pyramide de Pépi I. La reine possédait une petite pyramide à côté de celle de son époux à Saqqarah. Elle serait morte après la naissance de son fils. Elle donna deux enfants à Pépi I :
  • Une fille Neith et un fils Merenrê I. Neith épousera Merenrê I et son demi-frère Pépi II

  • Ânkhesenpépi II -  "Elle vit pour le Roi Pépi", est la 2 ème fille de Khoui et de Nebet, une grande famille d'Abydos, donc la sœur d'Ânkhesenpépi I. Elle épouse le roi déjà âgé, puis à sa mort elle épouse son successeur, (son beau-fils et neveu ?) Mérenrê I. La reine possédait une petite pyramide à côté de celle de son époux à Saqqarah. Elle lui donna un fils :

Pépi II sur les genoux de sa mère Ânkhésenpépi II

  • Nebouenet -  "L'or est ouvert". Elle portait les titres : Grande de louanges ; Grande dame au sceptre Hetes ; Celle qui voit Horus et Seth ; Épouse du roi ; Épouse du roi, sa bien-aimée ; Épouse aimée du roi Pepy-Mennefer ; Compagne d'Horus. Pépi I fit construire pour la Reine une petite pyramide au Sud de la sienne à Saqqarah. On ne lui connaît pas d'enfant.

  • Haaherou. Elle eut les titres : Épouse du roi, sa bien-aimée ; Intime d'Horus. Pépi I fit construire pour la reine une petite pyramide au Sud de la sienne à Saqqarah. Elle lui donna un fils :
  • Horneterikhet. Celui-ci meurt avant d'avoir pu accéder au trône.

  • Inenek. Elle eut les titres : Princesse héréditaire ; Épouse du roi ; Épouse du roi sa bien-aimée ; Fille de Merehu ; Fille de Geb. Pépi I fit construire une petite pyramide au Sud de la sienne à Saqqarah.
  • Méritâtès - "La bien aimée de son père" qui est peut-être une de ses filles ou une épouse de Pépi II. Elle eut les titres : Grande de louanges ; Grande Dame au sceptre Hetes ; Celle qui voit Horus et Seth ; Épouse du Roi ; Épouse du Roi, sa bien-aimée ; Fille du Roi de son corps Pepi-Mennefer ; Compagne d'Horus. Pépi I fit construire une petite pyramide au Sud de la sienne à Saqqarah. Il n'y a pas d'enfant connu de cette union.
  • Nedjeftet et Béhénou, ces deux reine ne sont pas attribuée avec certitude à Pépi I. cependant leurs pyramide fût retrouvées à proximité de celle du roi à Saqqarah, comme celle des autres reines de Pépi I.
  • Ouretimtès - "Grande dame au sceptre". Quelques spécialistes la donnent comme une épouse de Téti I. Cette "Reine" fut impliquée dans un complot de harem visant à renverser Pépi I.

Pendant son règne, Pépi I colonise la Nubie permettant une politique d'expansion vers le Sud. Il mène cinq campagnes avec son Surintendant du palais et chef des armées, Ouni, contre des insurgés Bédouins du Sinaï et du sud de la Palestine. Ouni relate ses campagnes militaires sur les murs de son tombeau, faisant mention de « la grande armée » qu’il leva afin de mater les rebelles. Les expéditions et les activités minières se poursuivirent sans relâche, notamment dans les mines de l'Ouadi Maghara, au Sinaï afin de s’assurer l’exploitation des mines de turquoise et de cuivre. Au cours de la 49e année du règne, il mène une expédition en pays de Canaan, pour extraire de l’albâtre, ainsi qu‘au Gebel Silsileh et à l'île de Sehel pour le granit et le grès. L'or, le quartz, le grauwacke (Pierre de Bekhen) et la siltite provenaient des carrières de l'Ouadi Hammamat.

 Ouadi Hammamat  Sarcophage brisé - Ouadi Hammamat

Au début de son règne,  Pépi Ier fût confronté à deux conspirations : La première conspiration impliquait son vizir Raouer. Le complot visait peut-être à faire désigner un autre héritier du trône aux dépens de son fils et successeur Mérenrê Ier. La deuxième conspiration intervient dans sa 44e année sur le trône. Il s’agit d’une conspiration de harem fomenté par l'une de ses reines, Ouéret-Yamtès visant à renverser Pépi I. On ignore les faits exactes reprochés à la reine, ni le châtiment qui lui fut infligé.

Il va poursuivre l'œuvre de son père en consolidant le pouvoir central permettant le développement des provinces (Nomes) en conférant aux Nomarques une plus grande autonomie afin d'équilibrer le pouvoir et d'éviter toute révolte. Les hautes charges de l'État, notamment celle de Nomarque deviennent héréditaires. Mais si jusque-là les rois de la VIe dynastie avaient réussi à maintenir le pays sous l'égide d'un seul roi, la montée d'une noblesse influente et très riche commençait à prendre une place importante en Égypte, entraînant une série de guerres intestines qui aboutira finalement aux principautés de la Première Période intermédiaire.

Vase en albâtre au nom de Pépi Ier - Walters Art Museum de Baltimore

Pépi I est à l'origine de différents travaux d'embellissement, de rénovation et de construction de temples dans toute l’Égypte. À Dendérah il fait restaurer le complexe du temple dédié à la déesse Hathor. A Éléphantine, dans le temple de Satet, Pépi Ier a construit un sanctuaire en granit pour la statue de la déesse. A Abydos, Memphis et à Bubastis il fait construire des petites chapelles dédiées au dieu local ainsi qu’à son propre Ka. En Nubie, Ouni l'Ancien a supervisé la construction d'un grand canal à la Première Cataracte pour le roi.

Pépi I établi son complexe funéraire à Saqqarah sud au nord-ouest de la pyramide de Djedkarê Isési (2389-2357), de la Ve dynastie. Il baptise sa pyramide Men-nefer-Pepi, ce qui se traduit par « la perfection de Pépi est durable ». Le nom diminutif de Men-néfer sera employé plus tard pour la ville connu sous le nom Grec de Memphis.

 Pyramide du roi Pépi I

Aujourd'hui, il ne reste que des vestiges de sa pyramide dont la hauteur atteignait 52m et la longueur des côtés 78m. Le complexe se compose au nord d’une chapelle et à l'est un temple funéraire. Les fouilles ont également permis d'isoler trois petites pyramides situées sur le côté sud. Elles appartenaient aux épouses royales du souverain et mesuraient 20m de hauteur et de longueur de côté.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire