Nécropole d'Abousir

Carte d'Abousir et Abou Gourab

Située entre Gizeh et Saqqarah, dans un site choisi par les rois de la Vè dynastie, la nécropole d’Abousir prolonge au nord celle de Saqqarah.

Trois pyramides partiellement détruites dominent le paysage. Celle du roi Sahouré comporte d’intéressants vestiges de temple funéraire : une bonne partie du pavement en basalte et des éléments en granit d’Assouan portant en hiéroglyphe peints les protocoles du roi. Les reliefs d’importance historique et artistique ont été mis à l’abri.

Pyramide de Sahouré - Abousir

Le mastaba du vizir Ptahchepsès, époux d’une princesse, frappe par ses grandes dimensions. Sa vaste cour à portique est décorée de délicats reliefs qui représentent le vizir. La chambre sépulcrale contient deux sarcophages en pierre. Deux colonnes papyriformes en granit décorent l’entrée du mastaba.

Les documents administratifs découverts sur le site nous éclairent sur l’activité des temples funéraires locaux. Les rois de la Vè dynastie ont mis l’accent sur le culte des dieux solaires (Rê, Amon, Khépri).persuadés que l’esprit du défunt montait au ciel pour s’amalgamer au soleil, père de tous les rois, ils ont édifié des temples solaires au nord d’Abousir, sur le site d’Abou Gourad. Le mieux conservé est le sanctuaire à ciel ouvert de Niouserré, avec son benben (pyramidion) destiné à accueillir le soleil sur sa pointe polie au lever du jour, et sa grande table d’albâtre formant les quatre hiéroglyphes du mot « hetep » (offrandes). Les offrandes de sang, versées dans des rigoles creusées dans le pavement, s’écoulaient dans des vasques d’albâtre. 

Une salle de culte attenante était décorée de reliefs représentant les saisons.

temple funéraire du roi Niouserré

 

- Mastaba de Ptahchepsès

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire